tipping-point matches

Votre transformation a-t-elle atteint son tipping point managérial ?

Publié le 18 mai 2018

Le cimetière des projets de transformation regroupe un grand nombre de projets présentant un point commun : ils n’ont pas atteint leur point de bascule.

Apparue dans les années soixante dans l’univers de la sociologie, la notion de point de bascule ou tipping point s’avère précieuse pour comprendre ce qui fait réellement aboutir les projets de transformation.

En pratique, le point de bascule est atteint si deux conditions sont remplies :

1. Un seuil critique de managers convaincus…   

La règle suit une arithmétique simple.

tipping point

 

 

 

 

En conséquence, aussi enthousiastes que soient les « champions », les sponsors ou la direction, c’est la masse des managers qui fait basculer une organisation.

2. …En un temps court 

La cadence pour atteindre le point de bascule est nécessairement rapide pour deux raisons :

La rapidité d’évolution de l’écosystème des entreprises. Convaincre les managers petit à petit (par des sessions de formation en petits groupes notamment), c’est prendre le risque que la cible de la transformation évolue avant que le programme ne soit terminé.

Les risques d’inertie. Souvent en rupture avec la culture dominante, les transformations d’ampleur ont vocation à s’enliser. En pariant sur l’implication rapprochée de dirigeants et de managers et en recourant au collaboratif, l’approche « tipping point » permet de limiter les risques d’enlisement ou les phénomènes de retours en arrière.

Prochaine étape pour explorer le sujet : le Meet-Up Bengs du 26 juin, »Transformations managériales : atteignez votre point de bascule ! »

Share Button

Laisser un commentaire