Bengs Lab

Les Business Models de l’hyper personnalisation

Publié le 7 septembre 2016

L’offre de produits et services standardisés ne répond que partiellement aux attentes des consommateurs. L’évolution des modes de consommation et de l’expérience recherchée par les consommateurs poussent les entreprises à créer des offres hyper personnalisées.

Cette recherche d’unicité et d’éphémère bouscule l’organisation de l’entreprise et la prise de décision fondée sur la répétition de procédés et l’économie d’échelle sur grands volumes.

Jusqu’où l’entreprise souhaite-t-elle répondre à cette demande croissante d’hyperpersonnalisation, y compris lorsque celle-ci dépasse son propre savoir-faire, voire le savoir-faire de plusieurs entreprises réunies ?  Quel business model imaginer pour qu’elle soit en capacité de le faire ?

Ce qui est déjà une tendance de fond en B2C avec l’émergence d’une économie de l’expérience consommateur est aux portes des entreprises dans les échanges B2B.

Au cours de sa deuxième saison, le Bengs Lab s’est penché sur l’émergence de cette tendance dans les échanges B2B. Découvrez dans ce nouvel opus le fruit de ses réflexions :

  • un décryptage de l’ensemble  des mécanismes de prise de décision et d’exécution qui sont impactés par la recherche d’unicité dans le monde du B2B

Comment revisiter l’exercice du business model ?

Comment faire du client un partenaire continu depuis la définition du produit et service jusqu’à son usage ?

  • l’usage de plateformes digitales d’un nouveau type, où l’intelligence artificielle permet d’établir un langage universel de décryptage des besoins d’hyperpersonnalisation, et d’orchestrer les parties prenantes sans séquençage ou silotage de leurs interventions.

Téléchargez l’étude en format PDF : Bengs Lab Les business models de l’hyper personnalisation

Bonne lecture !

Share Button

Laisser un commentaire